Le logiciel bddc a été conçu par Pascal Raymond au laboratoire Verimag. Comme son nom l’indique, bddc est basé sur les diagrammes de décisions binaires (bdd en anglais) et est entièrement codé en C.

Téléchargement du fichier binaire

On commence par récupérer l’archive pour notre distribution

wget -O /home/bddc-linux64.tgz http://www-verimag.imag.fr/~raymond/tools/bddc/distrib/bddc-linux64.tgz

On extrait ce que l’on vient de télécharger

tar -xzvf /home/bddc-linux64.tgz

On supprime l’archive qui est maintenant inutile

rm /home/bddc-linux64.tgz

On vérifie que tout le monde puisse exécuter le fichier binaire

chmod +x /home/bddc-linux64/bddc

Création de l’alias afin de lancer le calculateur

On crée un alias entre le chemin d’accès du fichier binaire et le nom « bddc » afin de simplifier son usage. Pour que l’alias soit effectif pour tout le monde on l’enregistre dans le fichier bashrc.

echo "alias bddc='/home/bddc-linux64/bddc'" >> /etc/bash.bashrc

Création du lien symbolique de la librairie readline

Anciennement bddc utilisait la librairie readline en version 6, seulement depuis la version 18 d’Ubuntu, c’est la version 7 qui est installé.
On ne peut pas modifier la configuration de bddc, et ce dernier voudra quoi qu’il arrive utiliser « libreadline.so.6 ». Afin que bddc puisse fonctionner même sans version 6, il nous suffit de créer un lien symbolique entre la version 7 et le nom de fichier que recherche bddc.

ln -s /lib/x86_64-linux-gnu/libreadline.so.6 /lib/x86_64-linux-gnu/libreadline.so.7

Validation de l’installation

Pour valider le bon fonctionnement on commence par redémarrer la machine afin que toutes les modifications soient prises en compte.

reboot

Puis dans un terminal, il nous suffit de taper

bddc

Si tout ce passe normalement vous aurez l’invite suivante :

version 2.01
Type "help" for informations
>>

Utilisez « quit » pour quitter l’invite.

Sources :

http://www-verimag.imag.fr/~raymond/tools/bddc-manual/

http://www-verimag.imag.fr/~raymond/tools/bddc/distrib/